INTERVIEW – 10 ans du double-diplôme entre le Viadrina et l’IEP

04.11.2019

SERGHEI TURCAN

Consultant en intelligence économique et KYC chez PwC Belgique

A l’occasion des dix ans du double-diplôme entre la Viadrina et l’IEP de Strasbourg, plusieurs diplômés reviennent sur leurs parcours.

Diplômé de la promotion 2018 du Master, spécialité Sécurité extérieure et intérieure de l’Union européenne, Serghei nous parle aujourd’hui de son parcours universitaire et professionnel.

Nous lui avons posé quelques questions sur son parcours et sur les apports du double diplôme entre la Viadrina et l’IEP.

Nationalité : Moldave, Italienne

Master : Sécurité extérieure et intérieure de l’Union européenne (SESI)

Parcours académique avant le Master :

  • Master (janvier 2016 – décembre 2016) : Expert en financement et subventions de l’UE
  • Licence (octobre 2012 – juillet 2015) en sciences internationales, sociales et politiques – Université de Bologne, Italie – Faculté des Sciences Politiques (dont 1 an Erasmus – Wirtschafts- und Sozialwissenschaftlichen Fakultät, Universität Potsdam).

Stage de fin d’études : Deux stages :

  • Stagiaire assistant chercheur dans le domaine de la sécurité et de la radicalisation islamiste en Asie centrale à l’Institut Francais d’Etudes sur L’Asie Centrale (IFEAC), Bichkek, Kirghizistan (Mars – Mai 2019).
  • Stagiaire analyste au sein de l’unité d’intelligence économique de la division Forensic Services de PwC Belgique

Parcours professionnel depuis la fin du Master : Conseil et assistance dans le cadre d’enquêtes sur la criminalité financière et les fraudes ainsi que dans le cadre de projets de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, tant pour les particuliers que pour les personnes morales.En plus des tâches régulières de soutien aux enquêtes médico-légales dans mon département, j’ai travaillé comme analyste dans le cadre d’un important projet de remédiation de KYC soutenant le processus d’analyse des lacunes ainsi que l’amélioration des dossiers clients et l’analyse des risques pour un grand groupe bancaire international.

Job Actuel : Consultant en intelligence économique et KYC chez PwC Belgique

Avez-vous trouvé un emploi facilement à la fin du double-diplôme ?  

Non. J’ai dû partir en stage en Asie centrale (ce que j’ai fait avec plaisir et beaucoup de curiosité). J’ai ensuite accepté de faire un stage non rémunéré de 4 mois en misant sur mes compétences d’apprentissage dans un environnement de travail complexe. (Sans considérer un autre stage non rémunéré de 3 mois que j’ai fait avant de commencer ce master.)

Quels conseils donneriez-vous à des étudiants comme nous, qui avons choisi de s’orienter vers un double diplôme franco-allemand et qui allons bientôt rentrer sur le marché du travail ?

Tout d’abord, je tiens à vous féliciter pour votre formation très intéressante. Ensuite, je vous conseille de certifier les langues parlées (TOEFL, DAF et DALF pour les non-natifs) et vos connaissances techniques (Excel, etc.).

Puis, aborder le monde du travail avec un mélange d’humilité, de désir d’apprendre et de confiance en soi.

Avez-vous envisagé de travailler dans le pays partenaire à la fin de votre Master ?

Pas vraiment. J’aurais aimé rester en Asie centrale, qui offre de nombreuses opportunités. Puis j’ai trouvé un travail à Bruxelles dans une entreprise qui en offre autant. Par conséquent, si on considère les études axées sur l’UE, je dirais que la Belgique devrait également être considérée dans un sens comme un pays partenaire.

Qu’est-ce qui vous motive le plus dans votre poste actuel ?  

Le fait que mon travail contribue à un grand mécanisme qui résout d’importants problèmes en matière de sécurité européenne en général et en particulier la lutte contre le financement du terrorisme dans les institutions financières, le contraste à la corruption et de la fraude en entreprise, et la prévention des agents économiques d’entrer en affaires avec des sujets peu fréquentables.

Si vous deviez changer quelque chose dans votre parcours, que feriez-vous ?  

Je consacrerais plus de temps et d’étude aux phrases subordonnées dans la grammaire allemande.

Selon vous, que vous a apporté le double-diplôme franco-allemand dans votre carrière ?

Tout d’abord, des outils utiles pour comprendre le fonctionnement et les frictions entre deux géants qui sont le moteur de l’économie européenne.

Deuxièmement, une base pour aborder avec confiance un marché du travail de plus en plus complexe et qui exige spécialisation et polyvalence.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaiterait faire un double-diplôme franco-allemand ?  

Envoie ta candidature aujourd’hui. Mais si tu es un vrai procrastinateur, envoie-la au maximum demain.