INTERVIEW

1.11.2016

Ilona PERROT

Attachée de presse et relations publiques – Bureau Atout France Autriche

Diplômée de la promotion 2011 du Master “Politiques Européennes et Franco Germanique”, Ilona  a accepté de répondre à quelques questions sur son parcours et sur les apports de sa formation.

Diplôme : M2 “Politiques Européennes et Franco Germanique”

Stage de fin d’études : Assistante de projet – Maison européenne de l’Architecture à Strasbourg

Job Actuel : Attachée de presse et relations publiques – Bureau Atout France Autriche

Quel a été votre parcours depuis la fin du Master en quelques mots?

Diplômée du Master 2 GER en 2011, j’ai ensuite fait 3 stages (notamment 6 mois dans une antenne du Conseil de l’Europe) et je me suis installée en Autriche pour travailler au Ministère des affaires sociales à Vienne pour un an. Je travaille depuis 2014 pour Atout France – l’agence de développement touristique de la France, affiliée au Ministère des Affaires Etrangères – comme attachée de presse et RP.

Quels sont pour vous les trois mots qui résument le mieux la formation Politiques Européennes ?

Diplôme pluridisciplinaire, ouvert et international.

Qu’est-ce-qui vous motive le plus dans votre poste actuel ?

 J’ai l’énorme chance de me lever tous les lundis matins avec un certain enthousiasme, en me demandant ce qui m’attend aujourd’hui dans ma boîte mail. Je travaille pour la France (Atout France est affilié au MAE) dans mon deuxième pays, l’Autriche, et utilise quotidiennement plusieurs langues.
Le « produit » que je représente n’est pas habituel : l’essence de mon travail est de motiver les autrichiens à venir passer leurs vacances en France en motivant les médias à communiquer sur les différentes destinations. En clair, je ne « vends » pas des capsules de café ou des pneus, mais des rêves… des champs de lavande en Provence, un dîner aux chandelles avec vue sur la Tour Eiffel, une balade à vélo à travers les vignobles, jusqu’aux plages de Tahiti !

Si vous deviez changer / recommencer quelque chose dans votre parcours, qu’est-ce que ce serait ?

En choisissant de me spécialiser dans les affaires internationales et européennes, j’ai suivi ma passion et non les perspectives d’emploi au sommet de la crise économique. Comme beaucoup, je suis passée par les cases “stagiaire” et “CDD” et j’aurais sûrement trouvé un CDI bien rémunéré plus facilement en suivant la filière écofi. Je ne changerais cependant pas mes choix qui m’ont amené à occuper mon poste actuel.

Quel conseil auriez-vous aimé que l’on vous donne lorsque vous étiez étudiante ?

Les études à Sciences Po sont pluridisciplinaires et c’est un grand avantage. Je conseillerais néanmoins à tout étudiant de réfléchir quel grand domaine l’intéresse particulièrement et ensuite de se spécialiser sur un sujet bien précis à côté des autres matières – d’acquérir donc une expertise qui fera le petit « plus » dans sa vie professionnelle.

Où pensez-vous que l’Europe a le plus besoin d’étudiants formés par le Master PE ?

Il y a 5 ans, au sein du Master Politiques européennes, certains parcours-types étaient surreprésentés : institutions européennes (le Saint Graal), lobbyisme à Bruxelles, travail dans les collectivités locales. Mais le Master a bien plus de débouchés  ! Par exemple dans le privé, à l’international etc.

Partageriez-vous avec nous le niveau de votre salaire actuel ?

En net sur une base de 39h/semaine – entre 25.000 et 30.000 € net.

Est-ce que l’organisation ou l’entreprise dans laquelle vous travaillez recrute des stagiaires du profil de l’IEP ?

Oui, pour une durée minimale de 4 mois. Profils germanophones recherchés. Nous avons d’ailleurs déjà accueilli plusieurs stagiaires issus de l’IEP de Strasbourg ou autres IEPs dans le cadre de leur stage de fin d’études.

By | 2017-01-13T16:40:13+00:00 November 19th, 2016|Alumni, Communication, INTERVIEW, Tourisme|0 Comments