INTERVIEW

14.10.2017

ANNA YENOKYAN

Chargée de projets européens et internationaux à l’association Migration, Solidarité et Echange pour le Développement

Diplômée de la promotion 2015 du Master GER, Anna revient aujourd’hui sur son parcours universitaire et professionnel.

Nous lui avons posé quelques questions sur son parcours et sur les apports du Master Politiques Européennes et Franco-Germaniques. 

Master : Politiques Européennes et Franco-Germaniques (GER)

Stage de fin d’études : Attachée parlementaire d’un député européen

Job Actuel : Chargée de projets européens à l’association Migration, Solidarité et Echange pour le Développement

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Je m’appelle Anna Yenokyan, je suis d’origine arménienne et je suis diplômée depuis 2015 du Master 2 Politiques européennes, spécialité politiques européennes et franco-germanique.

A la fin de mon Master, j’ai effectué mon stage en tant qu’attachée parlementaire d’un député européen. Après mon stage, j’ai commencé à travailler à l’Eurométropole de Strasbourg au sein de la direction des relations européennes et internationales. Pendant 6 mois, j’ai été chargée de projets liés à la coopération transfrontalière.

En février, j’ai intégré l’association Migration, Solidarité et Echange pour le Développement à Strasbourg, où je suis chargée de projets européens et internationaux.

Que vous a apporté le Master PE ? Quels seraient les 3 mots qui, selon vous, le résument le mieux ?

Je suivais le Master 1 Sciences Politiques et Sociales à l’IEP de Strasbourg et j’avais entendu parler du Master PE à ce moment. C’est un  M2 qui m’a apporté une formation de qualité, grâce à son programme, aux enseignants et aux professionnels qui interviennent dans le cadre du Master. Il permet d’aborder toutes les questions liées à l’Europe: institutions, fonctionnement communautaire, autres administrations publiques, lobbying, représentations au niveau national ou régional, sécurité, projets européens ou bien les concours.

Selon moi, les mots qui le caractérisent le mieux seraient:

Ouverture à l’Europe et à l’international

Qualité

Diversité

Pensez-vous que le Master soit reconnu par les futurs employeurs?

Le Master, ainsi que le nom « IEP » ou « Sciences Po Strasbourg » est reconnu et apprécié en France, oui. A l’étranger ce n’est par contre pas toujours le cas, mais cela arrive de temps en temps.

Avez-vous eu des difficultés en terme de recherches de stage ou d’emploi après le Master? Comment les avez-vous surmonté?

Pour la recherche de stage, non. Par contre, dans la recherche  d’emploi, oui. Sur le marché du travail, les employeurs reprochent souvent aux jeunes diplômés leur manque d’expérience et les plus expérimentés sont toujours privilégiés il faut donc toujours être persévérant et garder confiance en soi.

Avez-vous des conseils spécifiques pour les étudiant.e.s du Master pour leur recherche de stage ou d’emploi ou même pour leurs futurs entretiens ?

Mon conseil serait surtout de bien identifier le stage que l’on souhaite faire. Vous devez penser à ce que le stage pourra vous apporter pour le poste que vous souhaitez occuper par la suite. Il faut également privilégier les stages qui peuvent donner lieu à un contrat à la fin. Pour les entretiens, il faut seulement ne pas stresser. C’est important de bien se préparer sur les missions, l’organisme mais aussi  d’essayer de voir les choses à travers le regard de ceux qui vont interviewer : ils se demandent « est-ce que j’ai envie de travailler avec ce/cette candidat(e) » et « qu’est-ce qu’il/elle va pouvoir m’apporter ».

Que pouvez-vous nous dire de votre expérience comme assistante parlementaire ? Et à l’Eurométropole ?

Concernant mon stage d’attachée parlementaire cela reste pour moi une bonne expérience, je la conseille surtout pour ceux qui veulent se spécialiser en politique. Attention, la bonne ambiance n’est pas toujours au rendez-vous dans toutes les équipes.

Mon poste à la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg reste également une très belle expérience, très enrichissante. J’ai notamment travaillé avec les villes partenaires, avec les politiques, des délégations étrangères mais j’ai aussi participé à l’organisation de différents évènements. C’était une bonne expérience pour comprendre le fonctionnement au niveau des collectivités territoriales, qui est encore différent par rapport au niveau européen.

Aujourd’hui vous êtes chargée de mission de projets européens et internationaux à l’association Migration, Solidarité et Echange pour le Développement, comment avez-vous obtenu ce poste?

J’ai d’abord postulé à une offre d’emploi et mon dossier a été sélectionné. Par la suite j’ai passé deux entretiens avant d’intégrer l’équipe.

Pouvez-vous nous décrire une journée type dans votre travail?

Déjà c’est très souvent du travail devant l’ordinateur. J’ai des déplacements assez fréquent dans le département ou en Allemagne également et des contacts réguliers avec des partenaires. Mes tâches sont un mélange de travail administratif, de missions communicationnelles et opérationnelles par exemple pour organiser des ateliers de formations ou des réunions. Au quotidien, je gère aussi une petite équipe de jeunes.

Quels sont les avantages d’un étudiant ou d’une étudiante du Master PE pour ces missions?

Les élèves du Master ont une bonne compréhension des enjeux européens donc évidemment c’est idéal pour la gestion des projets européens. Nous avons aussi souvent une bonne maîtrise de différentes thématiques assez rapidement car on a un profil généraliste. Cela fait aussi qu’on a un bon niveau à l’écrit et à l’oral et qu’on a de bonnes compétences linguistiques.

Pouvez-vous nous donner une grille de salaire pour votre profession ou votre secteur?

Je ne peux pas vraiment donner de grille exacte car le salaire peut varier en fonction des mois. En général les salaires ne sont pas très élevés dans le milieu associatif.

By | 2017-10-30T12:43:06+00:00 October 11th, 2017|Alumni, Association, Homepage, INTERVIEW, Projets Européens, Secteur privé|0 Comments